p’tit Coumelyen nro 32

p’tit Coumelyen nro 32


 EDITO n° 32  Juillet 2015



« Coumély à ses débuts » racontée par un aventurier



 Partir avec une quinzaine d’ados, 7 adultes à Coumély 85 en n’en connaissant que le nom… C’est une belle aventure qui commence !

Instit en CPPN, je suis en charge de jeunes -14 – 15 ans qui ne sont pas en bons termes avec l’école ! Préparer un voyage de fin d’année est une motivation pour tous. Je connais Jean, vicaire à St Gilles aumônier des marins, qui connaît Bernard Robert, alors vicaire à St Fulgent .Jean est déjà monté à la Grange ! C’est une référence … Et c’est ainsi que nous débarquons avec un car ( je le conduis, c’est mon second métier, et un avantage pécuniaire !). Jean et Bernard Richard – vicaire à Coëx et grand sportif – nous accompagnent ! 
Que de curés allez – vous dire

Suite plus bas

 
ECHOS DU CONSEIL D’ADMINISTRATION
 
 

Le Conseil d’Administration s’est  réuni le vendredi 5 juin 2015  chez Bernard RETAILLEAU.


Projets de travaux


Achat d’une dalle de plancher en verre. Celle-ci sera posée à la place du plancher près de la porte d’entrée extérieure du dortoir dans le but d’éclairer le coin rangement compteur situé en dessous au rez de chaussée.


Boucher les trous de la cheminée

Achat d’un détecteur de fumée

INFO pour Utilisation de la piste forestière
 
L’ONF a cadenassé le bas de la piste, tout en tolérant que les coumélyens puissent faire un aller-retour « ravitaillement » Si ils ont un véhicule adapté car il ne faut plus de véhicule stationné là-haut. A la réservation d’un séjour, il vous sera demandé de signer un document de non recours car:

vous seuls serez juges de la décision de monter votre véhicule en constatant l’état de la piste sur place,

Conseil pratique : Utiliser la cuisinière en enlevant le dessus blanc


Muret de protection pour le chauffe-eau

 

 
Projet de l’association JaRiz-Joc


Une aide financière pourrait être attribuée à l’association « JaRiz-Joc » (JARdinage+RIZières+JOC) située à Mopti au Mali. Ce  projet sera présenté lors de l’assemblée générale et soumis au vote des adhérents présents. Aussi venez nombreux.
 

RENDEZ-VOUS à la PROCHAINE
ASSEMBLEE GENERALE, LE DIMANCHE 4 OCTOBRE 2015
Maison de quartier des Forges Rue Pierre Bacqua



 


Lors de la prochaine Assemblée Générale nous voterons pour réélire 3 membres au Conseil d’administration
Bernard RETAILLEAU – Adhérent n° 055
Philippe MARQUIS – Adhérent n° 075
Colette SORIN  – Adhérent n° 078
sont sortants, et sont éventuellement rééligibles.


Un document ci-joint vous permet de voter par correspondance ou donner votre procuration.Vous trouverez aussi le listing des Coumélyens mis à jour 
Envoyez votre vote et   par correspondance votre cotisation à :

Colette SORIN 
4 , rue du stade
 85130 – SAINT MARTIN DES TILLEULS
 


Au programme :

 * 10 H. accueil * 11 H. Assemblée Générale avec rapports d’activité, moral et financier * 11 H 45. élection du tiers sortant et ouverture du cahier des réservations * 12 H. 30 Apéritif suivi du pique-nique * 14 H. Rando dans les environs * 16 H. 30 Pot de départ * 17 H. Fin.

N’oubliez pas d’apporter : Les objets trouvés à Coumély, oubliés par les uns ou les autres, Vos photos ou clé USB Votre pique-nique

 

POUR UNE RÉSERVATION ! Contacter : Philippe MARQUIS 7 rue Ferchaud de Réaumur 85700 POUZAUGES Tel : Pmarquis85#at#gmail.com
 
 

Nouveau au lac des Gloriettes: Fabienne, la petit fille de Lili Pujo vous attends pour déguster crêpes, boissons chaudes ou fraiches  

Merci de patienter pendant le chargement de l’animation


Ouverture 11h 19h00 tout les jours juillet Aout 
Suivant méteo en Juin et Septembre  
Attention pas de paiement CB




« Coumély à ses débuts » racontée par un aventurier ( suite )

Arrivée chez Lili et Henri Pujo pour les clés. Henri nous regarde avec un grand point d’interrogation, et je le comprends : faire coucher un groupe de jeunes où lui, casait ses vaches … c’est vache !

Une longue colonne s’étire sur le sentier sous le Pain de Sucre, chacun chargé d’un lourd sac à dos (vêtements, duvet, nourriture …) Jean nous a mis sur la piste, à l’époque c’est un sentier muletier, on ne pouvait monter qu’à pied comme les troupeaux ! et il part devant ouvrir la grange.

C’est simple nous dit-il, suivez le sentier … et le bon !
Un repaire : les bouts de filin d’acier qui traînent au sol. On a traversé un torrent, ne pas le refaire !

Le filin c’est celui de l’ancien téléphérique qui reliait le bas (le parc à bestiaux) à la grange des Eaux et Forêts dans la sapinière. Maintenant il reste encore là-haut le treuil et le moteur qui l’entraînait, mais de filin ça devient rare …


Le soleil tape dur. Çà monte. On sue. On « buffe », et on cherche les bouts de filin ! Jean nous attend au torrent. Ouf !
et dans la prairie on découvre le toit de la Grange : c’est l’oasis dans le désert !

 Y’a de l’eau,Une cheminée, une gazinière (comment est-elle arrivée là-haut ?) pour le bas.

 Des plaques de mousse à même le sol en haut. L’accès : une échelle fabrication « Pujo » deux montants et des barreaux. On voit les tôles du toit : un orage de grêle là-dessus, c’est dément c’est tout le confort, mais qu’il est précieux !


Mais c’est le paradis. Un paysage à couper le souffle, pour nous les gars du bord de mer !  Et comme toujours, accueil éberlué du troupeau de vaches qui n’a alors jamais vu autant de bergers ! 

Vite, il faut s’organiser. L’eau, elle est fraîche et abondante. La bouffe, il suffit de la monter !!! C’est bien beau de boire et manger , mais il y a la suite:  je ne parle pas de la vaisselle. Le premier soir, il y a la nature ! Dès le lendemain, nous creusons un trou, à mi-chemin de la grange à Pierre. Quatre bouts de bois pour l’enclos, une bâche, et le tour est joué : un WC « nature » ! J’oubliais : une pancarte  « CHANTIER INTERDIT AU PUBLIC » pour siéger en solitaire !

 
L’année suivante, le trou sera coiffé d’un trône : un ancien socle de statue décoré de cœurs qui terminera sa carrière bien bas ! La troisième année, un jeune (ce ne sont jamais les mêmes) s’imaginera de s’enfiler le trône  autour du cou ! Sa tête lorsqu’il découvrira l’usage qu’on en faisait !  
 
 
Robert HUET

 

Laisser un commentaire